Emmanuel Macron

Président de la République

Fondateur de En Marche !

Emmanuel Macron est le fondateur du parti En Marche ! Il est candidat à l'élection présidentielle de 2017.
  • 39 ans
  • Membre d’En Marche !
  • Marié à Brigitte Trogneux

FacebookTwitter

Biographie

Emmanuel Macron est né à Amiens, le 21 décembre 1977. Il effectue l’essentiel de sa scolarité à Amiens. Il entre ensuite en classe prépa au lycée Henri IV à Paris, puis obtient un DEA en philosophie à l’Université Paris X-Nanterre. À cette occasion, il est l’assistant de Paul Ricoeur et participe à la rédaction de l’ouvrage La Mémoire, l’histoire, l’oubli. Dès 2002, il milite pour le Mouvement des Citoyens, mené par Jean-Pierre Chevènement.

Emmanuel Macron intègre ensuite Sciences Po, puis l’École nationale d’administration (ENA). À sa sortie en 2004, il est affecté à l’Inspection des Finances. Il adhère au Parti socialiste en 2006. Emmanuel Macron est nommé rapporteur de la Commission pour la libération de la croissance française, autrement connue sous le nom de “commission Attali”, en 2007.

En septembre 2008, il se met en disposition de la fonction publique* pour rejoindre la banque Rotschild & cie, en tant que banquier d’affaires. Emmanuel Macron rejoint l’équipe de campagne de François Hollande lors de la primaire du Parti Socialiste organisé en 2011.

* On parle de se mettre en disposition de la fonction publique quand un fonctionnaire cesse son activité au sein de son administration pour exercer d’autres activités. Il ne reçoit plus de salaire.

 

Le 15 mai 2012, à la suite de l’élection de François Hollande, il est nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée et conseille activement le Président sur les questions économiques. En août 2014, Emmanuel Macron devient ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Il est à l’origine de plusieurs réformes économiques dont le dispositif de Crédit d’Impôts pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE), la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques et le projet de loi sur les Nouvelles Opportunités Économiques.

Le 6 avril 2016, Emmanuel Macron fonde le mouvement En Marche ! à Amiens. Il démissionne du gouvernement quelques mois plus tard pour préparer l’élection présidentielle. Il se déclare candidat le 16 novembre 2016.

Grandes réformes

2016 : Projet de loi sur les nouvelles opportunités économiques (NOÉ)

Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, dépose à Matignon et à l’Élysée un projet de loi destiné à moderniser la structure de l’économie française et du marché du travail au regard des nouvelles technologies et du numérique. Ce projet n’est pas porté à son terme, mais les dispositions principales ont été intégrées à la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels (loi El Khomri).

2014 : Loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques

En décembre 2014, Emmanuel Macron présente le projet de loi, connu sous le nom de “loi Macron”. Le projet vise à libéraliser une partie de l’économie française, notamment le marché des transports, certaines professions réglementées ou encore les auto-écoles, et à modifier la réglementation concernant le travail le dimanche et la nuit. Ce projet de loi a connu une forte opposition, et a été adopté grâce à l’application de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution par Manuel Valls.

2014 : Le pacte de responsabilité et de solidarité (et le CICE)

Alors secrétaire général adjoint de l’Élysée, Emmanuel Macron élabore une grande partie du pacte de responsabilité et de solidarité et le CICE, promis pendant la campagne présidentielle par François Hollande.

Ses propositions

Economie

Lancement d'un plan d'investissement de 50 milliards d'euros pour la modernisation de l'économie, notamment sur la transition écologique, la révolution numérique, la modernisation des services publics et la rénovation urbaine.

Emploi

Ouverture des droits aux allocations chômage aux salariés qui démissionnent. Ce droit sera utilisable qu'une fois tous les 5 ans, sous condition de recherche active d'un nouvel emploi.

Education

Renforcement de l'autonomie des universités pour leur permettre de recruter de leurs enseignants et de définir leurs formations.

Culture et numérique

Création d'un "Pass Culture" de 500€ destiné à des dépenses culturelles pour chaque Français de 18 ans.

Justice, sécurité et Défense

Création d'un état major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme auprès du Président de la République.

Environnement et agriculture

Faire de la France le leader de la recherche sur la transition environnementale.

Société

Faire de la lutte contre les discriminations une priorité nationale, notamment par l'instauration de contrôles aléatoires à grande échelle concernant l'accès à l'emploi et au logement.

Solidarité, santé et logement

Création d'un versement social unique : toutes les allocations sociales seront versées le même jour du mois, un trimestre maximum après constatation des revenus.

Constitution et institutions

Création d'une grande loi de moralisation de la vie publique, incluant l'obligation de résoudre tout confit d'intérêt pour les parlementaires, l'interdiction des embauches familiales, la limitation du cumul des mandats dans le temps et l'interdiction de se présenter à une élection si certains délits sont inscrits au casier judiciaire.

Relations internationales

Mise en place d'un budget de la zone euro, voté par un Parlement de la zone euro et défendu par un ministre de l'Economie et des Finances de la zone euro.

"Pour les cinq années qui viennent, je vais, avec humilité, dévouement et détermination la servir (la France, ndlr) en votre nom. Vive la République, vive la France !"

Emmanuel MacronDiscours de Bobigny, 16 novembre 2016