Entre-deux-tours de la présidentielle : ce qu’il faut retenir des débats depuis 1974

C’est l’un des moments de télévision les plus suivis par les Français. Depuis la présidentielle de 1974, le débat d’entre-deux-tours a réuni au minimum 16,7 millions de téléspectateurs (en 1995) et jusqu’à 30 millions environ (en 1981 et 1988).

Combien serons-nous à regarder le débat de ce mercredi soir ? Pour l’instant, mystère.

Ce que l’on sait déjà : Emmanuel Macron et Marine Le Pen commenceront à débattre à partir de 21 heures, sur TF1 et France 2. Un face-à-face entre les 2 finalistes de l’élection présidentielle qui durera 2h20 et pendant lequel les candidats aborderont une dizaine de sujets.

Quelques images du plateau où débattront les 2 finalistes 

Comment se sont déroulés les précédents débats d’entre-deux-tours ?

10 mai 1974 : Valérie Giscard d’Estaing VS François Mitterand 

Le contexte : l’élection présidentielle est organisée suite au décès du président Georges Pompidou, mort le 2 avril 1974, soit 2 ans avant la fin de son mandat.

Valéry Giscard d’Estaing (VGE), alors ministre de l’Économie et des Finances, arrive 2nd au 1er tour de l’élection présidentielle, le 5 mai 1974. François Mitterand, candidat de l’Union de la gauche, arrive en tête. 

Le débat : Une réplique est restée célèbre entre Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, alors qu’ils parlent de la croissance. Ce dernier reproche à VGE de faire le jeu « d’une petite catégorie de privilégiés » et qu’il n’est « pas acceptable » que « des millions de gens vivent difficilement » avant d’ajouter : « C’est une question d’intelligence. C’est aussi une affaire de cœur. » VGE réplique : « vous n’avez pas, monsieur Mitterrand, le monopole du cœur. » 

Le 2nd tour : Valéry Giscard d’Estaing remporte le 2nd tour avec 50,81% des suffrages exprimés, contre 49,19% pour François Mitterand. Les 2 hommes politiques ne sont séparés que d’environ 420 000 voix. Le taux d’abstention n’a jamais été aussi bas pour une élection présidentielle : 12,66%. 

5 mai 1981 : Valéry Giscard d’Estaing VS François Mitterand

Le contexte : le 26 avril 1981, VGE, président depuis 1974, arrive en tête du 1er tour avec 28,32 % des voix, François Mitterand obtient 25,85 %.

Le débat : les 2 finalistes se retrouvent dans la même situation que 7 ans plus tôt. VGE lance à François Mitterand « […] c’est un terrible avantage de n’avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser. En effet, vous gérez le ministère de la parole, ceci depuis 1965 ou depuis 1974, moi, j’ai géré la France ».  A celui qui le présentait comme «l’homme du passé» en 1974, le socialiste reprend la citation de son adversaire : « […] vous avez tendance un peu à reprendre le refrain d’il y a sept ans, l’homme du passé. C’est quand même ennuyeux que dans l’intervalle, vous soyez devenu, vous, l’homme du passif ». 

Le 2nd tour : cette fois, c’est François Mitterand qui remporte l’élection, avec 51,76% des suffrages exprimés. Plus d’un million de voix le séparent du président sortant.  

28 avril 1988 : Jacques Chirac VS François Mitterand

Le contexte : le 24 avril 1998, les électeurs choisissent majoritairement François Mitterand, qui remporte  34,11% des voix. En seconde position, Jacques Chirac récolte 19,96% des suffrages exprimés. Les deux hommes se connaissent bien : François Mitterand est alors président, Jacques Chirac Premier ministre de cohabitation depuis 1986.

Le débat : Lors du débat, Jacques Chirac lance à son adversaire : «Ce soir, vous n’êtes pas le président de la République, nous sommes deux candidats à égalité (…), vous me permettrez donc de vous appeler monsieur Mitterrand ». Ce dernier lui répond avec ironie : «Mais vous avez tout à fait raison, monsieur le Premier ministre». 

Le 2nd tour : le 2nd tour confirme le classement du 1er tour. François Mitterand obtient un score de 54,02%, Jacques Chirac 45,98%. Les deux hommes sont séparés par plus de 2 millions de voix. 

2 mai 1995 : Jacques Chirac VS Lionel Jospin

Le contexte : le soir du 1er tour de la présidentielle, le 23 avril 1995, les électeurs découvrent qui s’affrontera au 2nd tour : Jacques Chirac (avec 20,8 % des suffrages exprimés) et le candidat du Parti socialiste élu lors de la primaire, Lionel Jospin (avec un score de 23,3 % des voix).

Le débat : Jacques Chirac et Lionel Jospin ont tous les deux travaillé avec François Mitterand. Jacques Chirac comme Premier ministre de cohabitation, Lionel Jospin comme ministre de l’Education (de 1988 à 1992). Les deux adversaires débattent des deux septennats du président sortant. Lionel Jospin défend le passage au quinquennat et déclare : «Il vaut mieux cinq ans avec Jospin que sept ans avec Chirac». 

Le 2nd tour : contrairement au 1er tour, Jacques Chirac passe devant Lionel Jospin et obtient, au second tour, 52,64 % des voix. 

Avril 2002 : pas de débat

Au 1er tour de la présidentielle de 2002, Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen se qualifient pour le 2nd tour. Le président sortant est à 20%, le président du Front National à 17%. Jacques Chirac refuse de débattre avec ce dernier.

C’est la première fois depuis que cette tradition existe, en 1974, qu’un des candidats finalistes refuse de participer à ce débat. 

Au 2nd tour, Jacques Chirac conserve sa fonction de président en remportant plus de 82% des voix. 

2 mai 2007 : Nicolas Sarkozy VS Ségolène Royal

Le contexte : le dimanche

Le débat : le débat est marqué par un vif échange entre les 2 candidats. Ségolène Royal reproche à Nicolas Sarkozy d’avoir atteint « le summum de l’immoralité politique », en parlant des enfants handicapés alors que le gouvernement de Jacques Chirac, auquel a appartenu Nicolas Sarkozy, a diminué le nombre d’emplois dédiés à l’accueil de ces enfants dans les écoles. L’ancien ministre de l’Intérieur lui lance « Calmez-vous et ne me montrez pas du doigt avec cet index pointé », Ségolène Royal lui répond « Non, pas quand il y a des injustices ! Il y a des colères saines, parce qu’elles correspondent à la souffrance des gens. Il y a des colères que j’aurai, même quand je serai Présidente de la République ». 

Le 2nd tour : Nicolas Sarkozy remporte l’élection présidentielle avec 53,06% des voix. 

2 mai 2012 : Nicolas Sarkozy VS François Hollande

Le contexte : François Hollande (28,63 % des suffrages exprimés), candidat du Parti socialiste , et Nicolas Sarkozy (27,18 % des voix) président sortant et candidat de l’UMP, remportent leur place pour le 2nd tour. 

Le débat : ce débat est marqué par une formule employée par François Hollande, en réponse à la question “quel président comptez-vous être ?”. Il répète 15 fois de suite “Moi, président de la République…” pour détailler son positionnement idéologique qu’il respecterait en tant que président. 

Le 2nd tour : François Hollande devient président, en remportant 51,64 % des voix.