François Fillon

Candidat à la présidentielle

Les Républicains

François Fillon pour 2017
  • 62 ans
  • Député de Paris
  • Membre des Républicains
  • Marié à Penelope Kathryn Clarke
  • Quatre enfants

Facebook Twitter

Biographie

François Fillon est un homme politique français. Il est né en 1954, au Mans, il est le fils de Michel Fillon, un notaire, et d’Anne Soulet, une historienne basque. Il est l’aîné de quatre enfants. Après des études de droit au Mans et à Paris (université Paris-Descartes), il devient assistant parlementaire de Joël Le Theule, député de la Sarthe, en 1974. En 1977, il adhère au Rassemblement pour la République (RPR).

Lorsque Joël Le Theule décède en 1980, François Fillon reprend progressivement ses mandats locaux et parlementaires. Il rencontre Philippe Séguin en 1981, qui devient son mentor. Il commence alors une carrière politique nationale et se rapproche de Jacques Chirac. Ministre sous la présidence de Jacques Chirac, François Fillon mène plusieurs réformes controversées, comme la réforme des retraites et celle de l’école.

En 2007, il devient Premier Ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il exerce ce poste pendant tout le mandat de ce dernier. Après la défaite de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2012, François Fillon retrouve son siège à l’Assemblée Nationale. Il se présente à l’élection du président de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) face à Jean-François Copé.

En novembre 2016, François Fillon remporte la Primaire de la droite et du centre face à Alain Juppé avec 66% des voix. Il est ainsi désigné candidat à l’élection présidentielle pour le parti Les Républicains et ses alliés.

Grandes réformes

2010 : Réforme des retraites

Alors qu’Eric Woerth, ministre du Travail est pris au coeur de l’affaire Bettencourt, François Fillon a fait adopter la réforme du système de retraites français, malgré une forte opposition de la part de la société civile et des syndicats.

2004 : Réforme de l'Education Nationale

En tant que Ministre de l’Education Nationale, François Fillon propose une grande réforme de l’éducation, allant de l’école primaire au baccalauréat. La réforme propose notamment de rendre le brevet des collèges obligatoire, d’introduire le contrôle continu aux épreuves du baccalauréat et l’apprentissage d’une langue étrangère dès le CE2. Cette réforme a provoqué de larges manifestations mais a tout de même été adoptée.

2003 : Réforme des retraites

À la demande de Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, François Fillon lance une réforme des retraites visant à aligner le système de retraites des fonctionnaires sur celles du secteur privé. Malgré de fortes tensions avec la société civile, il parvient à obtenir un accord de la part des syndicats et à faire adopter sa loi.

1995 : Ministre des technologies de l'information et de la Poste

François Fillon est en charge de la modernisation de France Télécom, due à la fin de son monopole et à l’ouverture de son capital aux investisseurs privés.

Ses propositions

Économie

Refondre la fiscalité du capital en instaurant une taxe forfaitaire modérée à 30% sur tous les revenus du capital et en supprimant l’ISF.

Institutions

Proposer aux Français par référendum, une réduction du nombre de parlementaires, à environ 400 députés et 200 sénateurs afin de donner à ceux-ci les moyens nécessaires pour exercer leur fonction.

Agriculture et environnement

Eliminer les énergies fossiles de la production d’électricité avec un prix plancher de la tonne de carbone de 30 euros minimum.

Emploi

Supprimer les 35 heures. L'accord collectif majoritaire s'imposera au contrat de travail. La loi fixera la seule durée maximum du travail hebdomadaire en vigueur en Europe.

Éducation

Mobiliser tout le pays en faveur de l’apprentissage à 15 ans et redéployer les fonds destinés aux emplois aidés vers les aides aux entreprises pour favoriser l’embauche d’apprentis et pour augmenter leurs rémunérations.

Europe et relations internationales

Réformer en profondeur les accords de Schengen : expulser systématiquement de l’espace Schengen tout étranger reconnu coupable d’un crime ou d’un délit et en interdire l'accès à tout étranger condamné pénalement ou ayant participé à une entreprise terroriste.

Immigration

Inscrire dans la Constitution le principe de quotas fixés par la loi, plafonnant le nombre de titres de séjour pouvant être délivrés chaque année au titre de l'immigration professionnelle et familiale, en fonction des capacités d'accueil de la France et des capacités d'intégration des demandeurs.

Justice, sécurité & Défense

Recruter 5 000 agents des forces de l'ordre et remettre sur le terrain 5 000 policiers ou gendarmes occupés à des tâches administratives, soit un total de 10 000 agents supplémentaires au service de notre sécurité.

Numérique & culture

Conforter la place de l’éducation aux arts et à la culture dans les programmes d’enseignement, en articulant mieux enseignement culturel et histoire générale, et en renforçant la place de l’histoire de l’art dans l’enseignement de l’histoire générale.

"Je suis le seul candidat qui porte aujourd'hui un projet radical de transformation de la société française mais aussi une méthode du changement. Une méthode du changement que j'ai construit avec mon expérience de Premier Ministre, de Ministre, d'élu local et grâce au projet que j'ai élaboré avec les Français depuis trois ans."

François FillonSite officiel de François Fillon pour 2017